From 1 - 10 / 68
  • Categories  

    Polylignes numérisées à partir d'images aériennes fixant la position du trait de côte le long des côtes sableuses de la région Pays de la Loire

  • Categories  

    Polyligne numérisée à partir d'images aériennes fixant la position du trait de côte le long des côtes sableuses de la région Pays de la Loire

  • Categories  

    Polyligne numérisée à partir d'images aériennes fixant la position du trait de côte le long des côtes sableuses de Vendée

  • Depuis 2015 le site rennais participe au programme Kalidéos du CNES assurant l'acquisition de données satellitaires (Pléiades, SPOT 6/7, Sentinel I/II) pour la cartographie, le suivi et la caractérisation de l'environnement urbain (pour le site de Rennes). Ces acquisitions permettent de suivre l'évolution de la consommation foncière, l'artificialisation des sols, la végétation urbaine (surface, hauteur). Le lien étroit avec les services de la métropole a permis également de constituer une base de données d'observation réalisées à partir de d'acquisition aéroportées : orthophotoplans (10/20cm), images hyperspectrales (jour/nuit), LIDAR. L'ensemble de ces outils ont permis de définir d'une base de connaissance en 2D et en 3D de l'évolution environnement urbain de la métropole rennaise depuis 2010.

  • Categories  

    Polyligne numérisée à partir d'images aériennes fixant la position du trait de côte le long des côtes sableuses de la région Pays de la Loire

  • Categories  

    Polyligne numérisée à partir d'images aériennes fixant la position du trait de côte le long des côtes sableuses de la région Pays de la Loire

  • Dans le cadre d’un projet soutenu par la région Nouvelle Aquitaine, le LASIE souhaite mettre en place le suivi instrumental d’un quartier en cours de réhabilitation avec un réseau de mesures microclimatiques et thermique du bâtiment, dans un objectif d’évaluation d’une approche pluridisciplinaire et intégrée de l’étude des consommations énergétiques en lien avec le microclimat urbain. Un îlot du quartier de Villeneuve les Salines doit servir de support à ce suivi expérimental et un suivi du microclimat et de la thermique du bâtiment sera mis en place prochainement.

  • Ce système a été créé par Anaëlle SIMONNEAU dans le cadre du projet TRANSAT. Il s'agit d'un piège à sédiments. En pratique, le système a été conçu avec un tube d'environ 1m de long, et une dizaine de cm de diamètre. Des tamis sont placés transversalement, par ordre décroissant d'ouverture, afin de ne pas endommager les tamis de plus faible ouverture d'une part, et pour obtenir directement un tri granulométrique d'autre part. Il est placé dans le cours d'eau à l'exutoire.

  • Le territoire d’intérêt pour ce réseau est l’ensemble de l’agglomération, territoire de Toulouse Métropole. Depuis 2016, Toulouse Métropole met en place un réseau de monitoring de l'îlot de chaleur urbain (ICU), composé à ce jour de 60 stations de mesure sur l'agglomération. Ce dispositif de monitoring climatique permet par l'intermédiaire de capteurs connectés de recueillir les données capitalisées par les stations météo en temps réel.Grâce à une technologie développée par la société toulousaine Sigfox, les données de températures, vent, humidité ou précipitation sont transmises directement aux serveurs de Toulouse Métropole, avant d'être mises à la disposition du public sur le portail Open data de la Métropole.

  • Le capteur mesure la hauteur d'eau au niveau de la station ST2. L'appareil émet un signal acoustique ultrasonique qui, après réflexion sur la couche d'eau, est renvoyé sur le capteur. On mesure alors la vitesse de l'énergie sonore réfléchie.